En 9 ans, le budget du parlement a été multiplié par 9!

 Depuis 2009, l’enveloppe consacrée au Sénat et à la Chambre des Députés dans le budget de la République d’Haïti a augmenté à une vitesse vertigineuse alors que les législateurs préfèrent s’adonner à leurs propres activités au lieu de chercher à transformer le pays à travers des lois modernes et à contrôler l’Exécutif afin de le porter à résoudre les multiples problèmes de la population.

Faiseurs de rois et tombeurs de princes, les honorables du Bicentenaire malgré leur improductivité légendaire durant la dernière décennie, ont été extrêmement chouchoutés par les différents gouvernements qui se sont succédé au pouvoir. Histoire de ne pas s’attirer les foudres de ceux qui ont dans leurs pouvoirs le vote de censure et la Haute Cour de Justice.

Dans la loi de finances 2009-2010, la part réservée au parlement n’atteignait pas 1 milliard gourdes et se chiffrait à la modeste somme de 757 millions de gourdes. Mais dès l’année suivante, 2010-2011, les dirigeants haïtiens ont fait doubler cette somme en la portant à 1,6 milliards de gourdes, probablement sous l’influence des espèces sonnantes et trébuchantes de la CIRH qui ouvrait la vanne de l’aide post-séisme.

Depuis lors, ce chiffre n’a cessé de croître, atteignant successivement 2,2 milliards en 2011-2012, 2,52 milliards en 2012-2013, 2,95 milliards en 2013-2014, 3.2 milliards en 2014-2015, 3,34 milliards en 2015-2016 et 3,9 milliards en 2016-2017.

Dans le budget, très contesté, de l’année fiscale 2017-2018, les autorités ont presque doublé l’enveloppe réservée au Pouvoir Législatif, en la portant à 7,2 milliards de gourdes, soit 9,5 fois celle de 2009-2010. Un chiffre qui a fait grincer les dents de plus d’uns et qui est supérieur à l’enveloppe budgétaire du ministère de la Santé Publique.

Avec les violences provoquées par la tentative d’augmentation des prix à la pompe du carburant et le tollé suscité par les révélations des sénateurs Ricard Pierre et Joseph Lambert, verra-t-on une baisse significative de ce budget léonin, notamment par la suppression de nombreux privileges accordés aux Sénateurs et Députés?

lire aussi sur https://rezonodwes.com/haiti-en-9-ans-le-budget-du-parlement-a-ete-multiplie-par-9/