Début ce dimanche du nouveau calendrier de l’Opposition !

ACTUALITÉS LOCALES

Les journées de mobilisations réclamant le départ de Jovenel MOÏSE se multiplient. Ce dimanche pour marquer le début du processus “depate jovenel” lancé par les signataires de l’alternative consensuelle, plusieurs milliers de personnes ont rejoint à nouveau les rues et se donnent rendez-vous ce lundi pour la deuxième journée.

“C’est fini le jouet d’enfant, maintenant on passe dans la phase sérieuse.” C’est par ces mots que Me. André Michel avait annoncé naguère la couleur pour la suite de la mobilisation. Respectant ce mot d’ordre, les manifestants ont contrairement aux deux dimanches précédents montré dans certains endroits de leur parcourt leur côté violent. Ils ont érigé des barricades dans certaines zones, brûlé des bâtiments, orchestré des pillages entreprises. Et à Pétion-Ville, ils ont assassiné une personne qui selon, leurs dires, tirait à bout portant sur eux.

Toujours dans l’attente de la démission du président pour entrer directement dans la deuxième phase de leur bataille, celle du changement de “système”, les manifestants annoncent qu’ils seront encore dans les rues aujourd’hui et risquent de paralyser on ne peut plus les activités, “tout le monde qui ne participe pas au mouvement doit rester chez eux, car on occupera toutes les zones” lâche l’un d’entre-eux.

À LIRE AUSSI :

Contestation en Haïti : Près de quatre morts et plusieurs blessés ce dimanche 27 octobre 2019

À chaque jour qui passe, les vagues de mouvement de protestations montent d’un cran signe qui montre clairement que la population Haïtienne s’en veut a Jovenel Moïse. Malgré que ces divers mouvements causent des pertes en vie humaines considérables, Le président dont ses prises de parole ne font que soulever davantage la colère du peuple haïtien reste ferme sur sa position.

RÉDACTION: Ritchy FORTUNÉ

COPYRIGHT: NÈTALKOLEMEDIA / MÉDIA STELLAIRE/ HAÏTI BROADCASTING 2019

Restez informé(e) 7 jours sur 7, 24h sur 24, des événements marquants de l’actualité haitienne et internationale.

Laisser un commentaire