Le président américain confirme qu’Abou Bakar al-Baghdadi a été tué lors d’un raid militaire en Syrie

ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Donald Trump a confirmé dimanche matin qu’Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’Etat islamique, était décédé après un raid militaire américain dans le nord-ouest de la Syrie au cours du week-end.

“Abu Bakr al-Baghdadi est mort”, a déclaré Trump à la Maison Blanche, qualifiant la capture du dirigeant de l’État islamique de “priorité absolue en matière de sécurité nationale de mon administration”.

Selon les dires de Donald Trump, une mission des forces d’opérations spéciales des États-Unis avait été lancée à la poursuite du chef de l’État islamique et qu’il n’y avait pas eu de morts américaines au cours de la mission. Plusieurs combattants de l’État islamique et compagnons du chef al-Baghdadi ont été tués durant cette mission. Onze enfants ont été déplacés de la maison et ne sont pas blessés, a déclaré le président.

À en croire le locataire de la maison blanche, Al-Baghdadi avait été poursuivi au bout d’un tunnel sans issue par des chiens, “Traîner” trois enfants avec lui et en arrivant au bout du tunnel il a fait exploser un gilet-suicide, se faisant tuer les enfants avec lui.

Les résultats des tests «immédiats» et «totalement positifs» prouvaient qu’il s’agissait d’al-Baghdadi laisse croire le premier citoyen des États-Unis aux journalistes.

RÉDACTION: Ravensley BOISROND

COPYRIGHT: NÈTALKOLEMEDIA / MÉDIA STELLAIRE/ HAÏTI BROADCASTING 2019

Laisser un commentaire