Le président Jovenel Moïse a encore fait du Jovenel

ACTUALITÉS LOCALES

À la veille de la 213 ème année de commémoration de la mort du père fondateur de la nation Jean Jacques Dessalines, le président Jovenel Moïse a donné une conférence de presse sur la cour du palais national pour tenter de réitérer son appel au dialogue qui, selon lui, est la seule issue à la crise à laquelle le pays fait face aujourd’hui. Dans son intervention, il a exprimé sa radicalité et a clairement dit qu’il ne compte pas démissionner.

Alors que la situation du pays est plus qu’alarmante, le chef de l’État est sorti de son silence pour calmer la crise. Bien que les incessantes mobilisations dans les rues n’ont qu’une seule demande : le départ de Jovenel Moïse, ce dernier avoue que les revendications sont légitimes mais dit toutefois qu’il ne compte pas démissionner. Avec ses mots, il n’a pas cessé de critiquer le système et admet qu’il ne savait même pas dans quoi il s’était embarqué. Et bien qu’il a maintes fois évité les questions des journalistes, on doit dire que les leaders d’opinion ont été au rendez-vous.

Questionné à plusieurs reprises sur sa légitimité et sa démission, il a laissé entendre qu’un président ne trouve sa légitimité que lors des élections et ce n’est que par cette exercice qu’il compte remettre le pouvoir. Selon lui, les gouvernements de transition n’ont rien apporté au pays. Au contraire, ils ne nous ont apporté que plus de problème.

Alors qu’il s’est beaucoup plaint parce qu’il n’a pas de gouvernement ratifié depuis environ 7 mois, Jovenel Moïse est le premier président qui, avant d’être installé, a hérité d’une large majorité d’allier au pouvoir législatif. Et, selon lui, son manque de résultat est dû à cela. Il n’a pas cessé de faire mention de la coupure de certains contrats mais beaucoup de gens se demandent : à quoi cela est utile au peuple ?
Pour détecter ces “gardiens du système”, suivez mon regard. Dit-il au peuple !

À maintes reprises, le président n’a pas cessé de parler de 1986, peut-on attacher cela à son comportement et dire qu’il est un dictateur ?

Alors que la dernière sortie du chef de l’État a été une catastrophe et avait mis du feu au poudres aux poudres, personne ne peut oser prétendre pouvoir dessiner les jours sinistres qui s’annoncent pour le pays.

RÉDACTION : Peterson DORSAINVIL

COPYRIGHT : NETALKOLE MÉDIA STELLAIRE HAÏTI BROADCASTING 2019

Laisser un commentaire