Le tribunal électoral bolivien confirme la réélection d’Evo Morales et se déclare ouvert aux vérifications

ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Le Tribunal électoral suprême (TSE) de Bolivie a annoncé la réélection d’Evo Morales avec 100% des urnes. L’organisme s’est rendu disponible pour des audits, comme suggéré par l’Organisation des États américains (OEA) et l’Union européenne (UE). Pour le moment, le Brésil ne reconnaît pas les résultats.

Selon le Tribunal électoral suprême bolivien, le parti MAS-IPSP d’Evo a remporté les élections avec 47,08% des voix (2 888 359 au total), contre 36,51% (2 240 920 voix) du parti. l’adversaire Carlos Mesa, le CC (Comunidad Ciudadana). Les votes blancs représentent 1,47% et les votes nuls 3,57%.

À LIRE AUSSI :

Les États-Unis l’Argentine, le Brésil et la Colombie et demandent à la Bolivie de convoquer un deuxième tour

Selon les règles électorales boliviennes, un candidat remporte l’élection au premier tour s’il atteint la majorité absolue ou s’il obtient plus de 40% des suffrages tout en obtenant un avantage minimum de 10 points de pourcentage par rapport au second, ce qui s’est produit lors de cette élection. .

La Cour s’est déclarée prête à procéder à des audits des résultats. “Le Corps électoral plurinational a exprimé sa volonté de mener des audits tout au long du développement de ce processus, à la fois par les citoyens, ainsi que par les commissions techniques des organisations internationales et les missions de soutien électoral”, a-t-il écrit dans un communiqué.

Le ministère brésilien des Affaires étrangères a également déclaré, lors des résultats préliminaires, qu’il n’a pas reconnus, la réélection de Evo Morales. Dans un tweet, Itamaraty a justifié son appui à un premier audit complet proposé par l’Organisation des États américains (OEA).

“Compte tenu des pourparlers en cours entre l’OEA et le gouvernement bolivien en vue d’un audit complet du premier tour des élections dans ce pays, le Brésil ne reconnaîtra aucune annonce de résultats définitifs pour le moment”, a déclaré Itamaraty dans un tweet.

Toujours dans l’impasse, les manifestations se sont intensifiées et Mesa a appelé ses partisans à maintenir une mobilisation constante jusqu’à ce que le second tour soit officiellement déclaré.

 

RÉDACTION: Ravensley BOISROND

COPYRIGHT: NÈTALKOLEMEDIA / MÉDIA STELLAIRE/ HAÏTI BROADCASTING 2019

Laisser un commentaire