L’église catholique demande aux élus d’écouter la voix de la sagesse.

ACTUALITÉS LOCALES

À l’occasion d’une messe spéciale célébrée à la cathédrale de Port-au-Prince suite à la marche pacifique organisée par la conférence haïtienne des religieux et religieuses, ce mardi 22 octobre 2018. Par la voix de l’archevêque Max Leroy Mésidor, l’église Catholique demande aux élus de tirer la référence ainsi qu’une meilleure condition de vie pour la population.

De la paroisse de Christ Roi à la cathédrale de Port-au-Prince, où la messe a été célébrée, plusieurs milliers de personnes ont accompagné les organisateurs pour implorer une solution divine à la crise que le pays fait face.

“Il faut que quelque chose change ici” a laissé entendre l’archevêque lors de la célébration de la messe et on pouvait clairement lire cette phrase à travers un banderole que les marcheurs avaient en leur possession. En invoquant cette phrase, le Prélat a fait allusion au Pape Jean Paul II qui l’avait prononcé lors de sa visite en Haïti en mars 1983. Il a fait remarqué que 36 ans après, il n’y a aucun aménagement dans la misère dans laquelle les pauvres croupissent. Selon lui, l’église ne peut pas fermer les yeux sur la situation vu les dangers auxquels est exposé le pays. Elle doit continuer à défendre les plus faibles, les démunis. Il a aussi demandé à prendre en considération les étudiants de la faculté de Droit et sciences économiques (FDSE) qui font une grève de la faim pour exiger le départ du président.

Alors que l’archevêque disait : << Nous devons prier pour la justice, pour la santé et pour une vie meilleure. Il y a déjà eu trop de morts et de sang versé, les élus doivent tirer la référence. >> La foule scandait à haute voix : Démission ! Démission ! Démission ! Pour s’adresser à Jovenel Moïse.

“Vox populi, Vox Dei” (la voix du peuple, c’est la voix de Dieu), le 11ème archevêque du siège métropolitain a rappelé ce que demande le peuple.

RÉDACTION : Peterson DORSAINVIL
COPYRIGHT: NÈTALKOLEMEDIA / MÉDIA STELLAIRE/ HAÏTI BROADCASTING 2019

Laisser un commentaire