Les funérailles des personnes tuées dans les récentes manifestations se transforment en affrontements entre policiers.

ACTUALITÉS LOCALES

La police a affronté des personnes en deuil mercredi 16 octobre alors que des milliers de personnes à travers Haïti ont assisté aux funérailles des manifestants décédés lors des récentes protestations destinées à renverser le président Jovenel Moïse du pouvoir.

Les funérailles de 11 personnes sur 20 ont été célébrées ce mercredi 16 octobre dans six villes du pays, dont la capitale, Port-au-Prince, où au moins deux personnes ont été touchées par balles lors d’une manifestation qui a éclaté quand les gardes présidentiels (USGPN) ont tenté de bloquer une route près de centaines de personnes qui ont été réunis autour des cercueils de deux victimes.

Lors de cette protestation un groupe de personnes en deuil a mis le feu à une voiture de police, ce qui a poussé la police à tirer des dizaines de balles alors que la majorité de la foule s’enfuyait. Après que les blessés aient été emmenés à l’hôpital, des personnes en deuil avec des pierres ont chassé un camion de pompiers qui tentait d’éteindre le véhicule de police en flammes.

À rappeler quel les funérailles ont eu lieu un jour après la conférence de presse de Moïse, qui avait déclaré qu’il serait irresponsable de se retirer et qui a répété ses appels au dialogue. Toutefois, les dirigeants de l’opposition ont rejeté ces appels et ont déclaré qu’ils continueraient à organiser des manifestations jusqu’à la démission de Moïse.

RÉDACTION : Ravensley BOISROND
COPYRIGHT: NÈTALKOLEMEDIA / MÉDIA STELLAIRE/ HAÏTI BROADCASTING 2019

Restez informé(e) 7 jours sur 7, 24h sur 24, des événements marquants de l’actualité haitienne et internationale.

Laisser un commentaire