Les journalistes, Éternels victimes des événements politiques Haïtiens !

ACTUALITÉS LOCALES

On peut compter sur le doigt les évènements politiques surtout où les journalistes sont sortis sans subir le moindre attaque physique. Ellecy Dieuliassaint vient s’ajouter à cette longue liste de journalistes victimes. Il est Caméraman et travaille pour la télé métropole, chaîne 52, il a été giflé par quelqu’un dont on ne connaît pas l’identité.

“Chercher une vérité et la communiquer de la manière la plus complète possible” révèle du droit du journaliste et ce, quel que soit la ligne éditoriale de son media. Si la presse dans sa mission, donne des “INFORMATIONS” qui elles mêmes constituent l’un des multiples besoins de l’homme en société, les journalistes doivent avoir une certaine condition de travaille garantie.

À LIRE AUSSI :

Les conditions de travail des journalistes se dégradent en Haïti

Dans le cas de Ellecy Dieuliassaint, il était entrain de filmer lors de la 2e journée de rencontre des rassemblements politiques en vue de trouver un accord sur la transition en cas de départ du président MOÏSE. “« Je ne m’attendais pas à un tel acte », a-t-il dit après avoir reçu le coup au visage.

Plus d’un, dont certains membres de l’opposition plurielle se sympathisent à Ellecy, ça ne pourra stopper cette hémorragie. Le mieux, c’est de redéfinir le travail de la presse et prendre des mesures visant à protéger tous les journalistes en pleine exercice de leurs fonctions. Etant l’intermédiaire entre le reste du monde et nous, La presse doit être libre de travailler !

RÉDACTION: Ritchy FORTUNÉ

COPYRIGHT: NÈTALKOLEMEDIA / MÉDIA STELLAIRE/ HAÏTI BROADCASTING 2019

Laisser un commentaire