Les parlementaires sont des vendus au secteur privé affirme Gabriel Fortuné

ACTUALITÉS LOCALES

Le conseiller du chef de l’état, Gabriel Fortuné, affirme que la majorité des parlementaires sont des corrompus qui vendent leur votes au plus offrant. Il assure que le secteur privé contrôle actuellement le Parlement haïtien.

Intervenant à l’émission Le Point de Télé Métropole M. Fortuné a fait valoir que les députés de la majorité et de la minorité sont impliqués dans le commerce des votes. Il révèle que les députés de la minorité avaient reçus 800 000 gourdes chacun pour ne pas perturber la séance de censure du Premier Ministre Jean Henri Céant.
Il s’agit d’un système bien en place les députés sont payés pour voter pour, contre ou pour faire abstention, explique M. Fortuné, également Maire démissionnaire des Cayes.

Il a laissé entendre que le recours à des pots de vin constitue une pratique au Parlement arguant que des montants sont décaissés pour perturber ou empêcher les séances plénières.

Ancien député et ancien sénateur M. Fortuné s’indigne de ces dérives. Ce sont des choses graves inqualifiables, c’est la déchéance de nos institutions, regrette t-il.

Les législateurs corrompus ne se cachent plus ils agissent en plein jour. Il n’y a plus de moralité dans la politique aujourd’hui, conclut M. Fortuné.

LLM / radio Métropole Haïti

Laisser un commentaire