NETALKOLE
Accueil > ACTUALITÉS > Nouvelle journée de tension en Haïti, dans la capitale, les protestataires exigent la démission de Jovenel Moïse

Nouvelle journée de tension en Haïti, dans la capitale, les protestataires exigent la démission de Jovenel Moïse

Des blessés par balles, des voitures incendiées, des barricades enflammées et des entreprises fermées… ont marqué une nouvelle fois le début d’une semaine de troubles en Haïti, où les manifestants continuent leur Inexpiable lutte en vue de la démission du président de la république Jovenel Moïse.

Pour moi, c’est évident: Jovenel Moïse ne gouverne plus rien du tout pour le moment , on ne sait même pas où il est », a déclaré Jean Fernand Emmanuel étudiant finissant en sciences économiques.” En fait, je pense que Jovenel Moïse n’est pas de notre côté, tout ce qui compte pour lui, c’est sa famille, son intérêt personnel et avec ce comportement il ne peut pas diriger un pays, il doit partir de toutes les façons” poursuit-il.

Il est a rappelé que le Samedi 28 septembre dernier, André Michel, chef de l’opposition, a appelé à la fermeture du pays “jusqu’à la démission de Jovenel Moïse. Aucun cadeau ne sera offert ici.
«Ceux qui gardent les barricades qui bloquent les rues doivent rester», a-t-il déclaré lors d’une émission de radio dans la capitale.

Pour l’heure, le gouvernement de Jovenel Moïse est sans premier ministre confirmé. L’inflation avoisine les 20%, la croissance devrait être minime de 1,5% et le gouvernement n’a pas voté de budget depuis deux ans et la population est toujours aux abois.

RÉDACTION : Ravensley Boisrond
NÈTALKOLEMEDIA / MÉDIA STELLAIRE HAÏTI BROADCASTING 2019

Laisser un commentaire

Top