Paralysie des activités scolaires, l’APEP appel les protestataires à prendre conscience

ACTUALITÉS LOCALES SOCIÉTÉ

Plus de deux semaines depuis la réouverture officielle des classes le 9 septembre derniers, les mouvements des protestations dans divers région du pays, favorisés par la rareté de carburant, ont paralysés les activités scolaires dans plusieurs villes du pays, notamment dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Une situation qui inquiète au plus au niveau l’Association Professionnelle des Écoles Privés (APEP).

«Même dans certains pays en guerre comme le Soudan, l’Irak et le Liban l’école ne chôme pas » à lâché Roody Edmé, vice-président de l’APEP dans une interview exclusive accordée l’agence Netalkole, pour attirer l’attention des protestataires sur leurs devoirs de ne pas empêcher les élèves à rejoindre leurs établissements scolaires lors des manifestations de rue.

Plus loin Roody Edmé invite les décideurs politiques ainsi que les protestataires à dialoguer afin de trouver une issue à cette crise en vue de favoriser la reprise des activités scolaires.

RÉDACTION : Kervens Adam PAUL

COPYRIGHT : NETALKOLE / MÉDIA STELLAIRE / HAÏTI BROADCASTING 2019

 

Laisser un commentaire