Sebastian Piñera rencontre des leaders des partis politiques dans le but de calmer les rues au Chili

ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Le président chilien Sebastián Piñera tentera ce mardi de trouver une issue à la flambée sociale qui a secoué le Chili pendant cinq jours, en rencontrant les dirigeants des partis politiques, alors que les manifestations risquent de dégénérer en grèves et en nouvelles mobilisations. le président, qui a déclaré il y a deux jours que son pays “était en guerre”, a changé de ton ce lundi

Nous allons “explorer et espérons-le, progresser vers un accord social nous permettant à tous d’aborder rapidement, efficacement et de manière responsable des solutions plus efficaces aux problèmes des Chiliens”, a-t-il déclaré.

Notons que la montée du passage dans le métro de Santiago et le système de bus de la ville sous les ordres du président ont généré d’intenses manifestations dans le pays. Bien que le gouvernement ait rejeté la mesure, la demande demeure en suspens.

À rappeler que les manifestations ont provoqués des affrontements avec les forces de l’ordre, des pillages et des incendies dans des magasins qui ont fait environs 12 morts en quatre jours.

Santiago et la plupart des 16 régions du Chili sont en état d’urgence et 10 000 militaires et policiers organisent de violentes manifestations qui pourraient s’intensifier, comme la Centrale unitaire des travailleurs (CUT), le syndicat le plus puissant du Chili, et 18 autres organisations sociales appelées grèves et mobilisations pour mercredi et jeudi à Santiago.

Les syndicats d’agents de santé publique ont également annoncé qu’ils organiseraient une grève et des manifestations devant le ministère de la Santé, au cœur de la capitale chilienne, au cours de cette semaine

RÉDACTION : Ravensley BOISROND
COPYRIGHT: NÈTALKOLEMEDIA / MÉDIA STELLAIRE/ HAÏTI BROADCASTING 2019

Laisser un commentaire